AUVERSIEN


AUVERSIEN
AUVERSIEN

AUVERSIE

Créé d’abord par G. Dollfus pour la seule partie basale des sables moyens à Auvers-sur-Oise près de Paris, le terme a été étendu à partir de 1905 à tous ces sables, d’Auvers à Beauchamp et à Ézanville, plus le calcaire de Ducy. L’Auversien représente ainsi le Bartonien inférieur, assise principale de Nummulites variolarius , ces dernières pouvant atteindre l’extraordinaire densité de 600 000 individus par kilo de roche, exemple typique de thanatocénose: il s’agit d’un gravier organo-détritique où les individus sont roulés et parfois mélangés à d’autres nummulites, notamment Nummulites planulatus du Cuisien. L’Auversien correspond sensiblement au Lédien des géologues belges. L’Auversien représente le début du cycle bartonien. Un peu moins étendue que la mer lutétienne, la mer auversienne est aussi un peu plus isolée. Séparée du bassin belge par le dôme de l’Artois, elle a contourné le pays de Bray comme en témoignent l’abondance des galets et la forte proportion de disthène d’origine albienne dans les sables d’Auvers au voisinage de l’anticlinal. Dans nulle autre formation éocène les variations latérales de faciès n’ont été aussi fréquentes, faisant éclore une abondante terminologie: sables d’Auvers, de Beauchamp, du Guépelle, d’Ermenonville, de Fleurines; calcaires de Jaignes, de Nogent-l’Artaud; argiles de Villeneuve-sur-Verberie et, en tenant compte des formations sus-jacentes (marinésiennes), sables d’Ézanville, de Mortefontaine, de Cresnes, de Marines, d’Argenteuil, de Monceau; calcaires de Ducy et de Saint-Ouen. Le passage de la mer aux lagunes se faisait essentiellement en allant vers l’est et vers le sud, à l’abri de cordons ou de plages où sont venus s’échouer, au Guépelle par exemple, une riche faune de mammifères à Lophiodon parisiense et Paleotherium eocenum . La provenance des sables auversiens est en majeure partie continentale: reprise des sables de l’Éocène inférieur au nord, de ceux du Crétacé au Trias et du Paléozoïque au nord-est et à l’est, que confirme la présence de rares galets du Paléozoïque ardennais. À la fin de l’Auversien et plus précisément dans l’est du bassin, une émersion temporaire provoque la formation de paléosols de type podzol tropical accompagnés de grésifications discontinues et parfois superposées, bien visibles en de nombreux points. En même temps, des remaniements éoliens affectaient les sables de Beauchamp sur une plus ou moins grande épaisseur. C’est le faciès de Fleurines dans le Valois et le Tardenois, caractérisé par des sables blancs fins et très purs.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ÉOCÈNE — Le mot «Éocène» (du grec héôs , aurore, et kainos , récent) a été créé, en 1833, par le géologue anglais Charles Lyell pour désigner les formations du bassin de Paris déposées au dessus de la craie, et dont les faunes avaient été étudiées peu… …   Encyclopédie Universelle

  • Auvers-sur-Oise — 49° 04′ 00″ N 2° 10′ 00″ E / 49.0667, 02.1667 …   Wikipédia en Français

  • Auvers sur Oise — Château d Auvers Détail …   Wikipédia en Français

  • MARINÉSIEN — Terme désignant, selon les auteurs, soit l’ensemble des sables bartoniens du Vexin, soit seulement la partie qui est au dessus d’une intercalation lacustre représentant le calcaire de Saint Ouen (c’est, dans ce cas, le Bartonien moyen). Toutefois …   Encyclopédie Universelle

  • auversian — auversián adj. m. (sil. si an) [au pron. fr. o ], pl. auversiéni (sil. si eni); f. sg. auversiánă, pl. auversiéne Trimis de siveco, 10.08.2004. Sursa: Dicţionar ortografic  AUVERSIÁN …   Dicționar Român

  • Bartonium — System Serie Stufe ≈ Alter (mya) höher höher höher jünger Paläogen Oligozän Chattium 28,4–23,0 …   Deutsch Wikipedia

  • Pilatus (Berg) — p1 Pilatus Flugaufnahme des Pilatus mit Luzern im Vordergrund Höchster Gipfel Tomlishorn (2 128,5 …   Deutsch Wikipedia

  • Priabonium — System Serie Stufe ≈ Alter (mya) höher höher höher jünger Paläogen Oligozän Chattium 28,4–23,0 …   Deutsch Wikipedia

  • Bassin Parisien — Le Bassin parisien est, au sens restreint, un bassin versant de la Seine qui entoure Paris. Au sens large, c est une région géologique sédimentaire comprenant tout le centre nord de la France, débordant sur la Belgique, le Luxembourg et le sud… …   Wikipédia en Français

  • Bassin de Paris — Bassin parisien Le Bassin parisien est, au sens restreint, un bassin versant de la Seine qui entoure Paris. Au sens large, c est une région géologique sédimentaire comprenant tout le centre nord de la France, débordant sur la Belgique, le… …   Wikipédia en Français